Processus de paix 2010

Nouvelle


Relations Québec-Israël

Consulter le dossier des Affaires sur le modèle israélien de recherche et développement
Dossier des Affaires sur le modèle israélien de recherche et développement
Consulter le dossier de La Presse sur le modèle israélien de recherche et développement
Dossier de La Presse sur le modèle israélien de recherche et développement
Entente de coopération Québec-Israël
Entente de collaboration économique et technologique Québec-Israël
L'Assemblée nationale du Québec salue les 60 ans d'Israël



Newsletter

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Perspectives

14/09/2010 Khaled Abu Toameh : Il faut d’abord stopper les ennemis de la paix

par Khaled Abu Toameh

Le principal péril pour le processus de paix n’est pas un poste de contrôle israélien ou un nouvel ensemble de logements dans une colonie de Cisjordanie, mais les menaces provenant des forces maléfiques dans la bande de Gaza, à Damas, à Beyrouth et à Téhéran.

suite »

Dossiers

08/12/2008 Gaza et le droit international

par Comité Québec-Israël

Les juristes Avi Bell et Justus Reid ont produit un document pour le Jerusalem Center for Public Affairs réfutant les allégations voulant que les mesures contre-terroristes israéliennes à Gaza violent le droit international et soutenant que ce sont plutôt les actions du Hamas et autres groupes armés palestiniens qui contreviennent au droit international.

A titre d’exemple, les auteurs soutiennent que les attaques ciblées sur les civils israéliens par les groupes armés palestiniens violent la règle de distinction entre cibles militaires et civiles enchâssée dans le droit international, alors qu’Israël ne cible que des objectifs militaires légitimes.

Autre exemple, Bell et Reid soutiennent que les sanctions économiques et le bouclage de la frontière avec Gaza sont légaux puisque le droit international permet de telles mesures non-belligérantes contre un territoire hostile, y compris la suspension de l’aide. De plus, les juristes soutiennent qu’à l’instar de l’Égypte, Israël peut fermer ses frontières avec Gaza en toute légalité, car rien dans le droit international n’oblige un État à ouvrir ses frontières à un voisin belligérant.

suite »

News

Le Comité Québec-Israël dénonce les « basses œuvres » d’Amir Khadir

05/07/2011

Montréal, le 5 juillet 2011

Le Comité Québec-Israël dénonce les propos d’Amir Khadir rapportés cet après-midi par la Presse Canadienne voulant que l’État juif domine politiquement la Grèce au moyen d’un chantage financier.

Ces propos calomnieux du député de Québec Solidaire font écho aux pires théories du complot accusant les Juifs d’exercer un occulte pouvoir économique et politique mondial.

M. Khadir n’en est pas à ses premières lubies sur le pouvoir secret des Juifs. En juin 2010, celui-ci avait stigmatisé la communauté juive du Québec en accusant ses instances représentatives de « museler » le gouvernement du Québec.

L’obsession de M. Khadir avec Israël et les Juifs est telle qu’il en perd tout sens du réel et voit des « basses œuvres » en place de positions diplomatiques internationales. Pour mémoire, le secrétaire général de l’ONU a demandé formellement aux États méditerranéens de faire échec à la flottille qui se propose de forcer l’embargo militaire imposé au Hamas.

Hier, alors que la Grèce arraisonnait le bateau canadien pour Gaza, l’Union européenne et l’ONU ont réitéré leur opposition à la flottille. Les actions de la Grèce contre la flottille expriment donc la volonté de la communauté internationale qui travaille avec Israël pour assurer un juste équilibre entre la nécessité d’enrayer l’approvisionnement en armes du Hamas et les besoins de la population de Gaza.

Si M. Khadir avait réellement le bien-être des Palestiniens à cœur, il soutiendrait la solution de compromis appuyée par la Grèce, Israël, l’Autorité palestinienne et l’ONU pour faire acheminer à Gaza les biens de la flottille par la marine grecque au lieu de tenir des propos indignes d’un élu du peuple.

suite »

Déformation d’un discours d’Obama : Radio-Canada reconnaît l’erreur

13/06/2011

A la suite d’une plainte déposée par le Comité Québec-Israël, Radio-Canada a admis que Joyce Napier, longtemps correspondante en Israël, a "commis une erreur d’interprétation" à propos du discours du président Obama à la conférence de l’AIPAC en mai dernier.

suite »

Réplique

Au-delà de la référence à la frontière de 1967

01/06/2011

La Presse a publié la réplique du Comité Québec-Israël à l’éditorial d’André Pratte qui reprochait au gouvernement canadien d’avoir altéré sa politique sur le conflit-israélo palestinien.

suite »


Conception du site Web : Sosign Interactif